Causer d’amour

Yannick Jaulin, Morgane Houdemont et Joachim Florent

Causer d’amour

Durée : 1h30

Un trio avec Morgane Houdemont au violon et Joachim Florent à la contrebasse. Eux triturent la musique pour en faire une langue et Jaulin explore les chemins tortueux de sa construction émotionnelle. Des veillées d’enfance sous la table de la ferme aux histoires mythologiques des profondeurs, des récits poqués à sa déroute amoureuse qui virent en valses jouissives. Il dit qu’il est né au pays de l’amour vache, et qu’il sera donc question de vêlages, de caille-bottes, de Barbe Bleue et autres princes de l’amour.

Jaulin n’a jamais réussi à raconter une belle histoire d’amour, que des histoires d’amour raté, des horreurs. À travers elles, il se coltine à lui, il enquête sur ce qui l’a construit, s’approche de sa géographie d’enfance qui a bâti sa manière ou ses mauvaises manières d’aimer.
C’est un Yannick Jaulin intime, au présent qui nous renvoie chacun à la terrible difficulté de vivre l’ Amour, libre de tout héritage, un Jaulin qui se livre comme jamais.

De et par Yannick Jaulin. Accompagnement musical et composition : Morgane Houdemont et Joachim Florent. Mise en scène : Philippe Delaigue. Collaboration à l’écriture : Valérie Puech et Marie-Odile Sansault. Scénographie : Alain Burkarth. Constructeur Vincent Gadras. Lumières Guillaume Suzenet, Fabrice Vétault. Son : Fabien Girard, Jean-Bertrand André. Régie : Laurent Jaulin.

Production : Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin. Coproduction Le Train Théâtre – Portes-lès-Valence, Théatre Sénart, Scène nationale de Lieusaint, Gallia Théâtre – Scène conventionnée de Saintes, Théâtre Le Strapontin – Scène des Arts de la Parole, Pont-Scorff, CPPC – Théâtre de L’Aire Libre, Saint-Jacques de la Lande, Parc naturel régional des Landes de Gascogne, Astérios Spectacles. En partenariat avec le Palais Idéal du Facteur Cheval. Avec le soutien de l’OARA-Nouvelle-Aquitaine.

"Quand j’ai fini le premier volet "Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour", ma vie personnelle a basculé. Le sens de "Causer d’amour" m’a sauté aux yeux. Je me retrouvais seul face à moi-même sans pouvoir esquiver, obligé de partir dans les entrailles de mon histoire familiale, de ma mémoire pour tenter de donner un sens à ce qui n’en avait pas… Moi avec ma langue en héritage, et tant de fantômes cramponnés à ses beautés et à ses manques. Ne parler que de soi pour tenter de résonner avec le monde."
Yannick Jaulin

Découvrir les artistes
Infos spectacle
  • Date
    16 mai 2020 19 h 30 min
  • Lieu
  • Téléphone
  • Tarifs
    Tarifs
    De 6 à 27 €
  • Important
    13€ sur présentation du billet "Ma langue maternelle va mourir…", à voir à La Bobine les 14 et 15 mai.