Festival 2021 : soyons ambitieux, conscients et résolus

chloé lacan festival

Chaque année, le Festival des Arts du Récit constitue, pour le public, les artistes, nos partenaires et nous-mêmes organisateurs, un temps fort, une fête, un moment de partage précieux autour de l’oralité, des contes et histoires. Un événement préparé plusieurs mois en amont avec énergie, engouement, passion, fébrilité aussi.

Depuis désormais plus d’un an, le contexte lié à la pandémie a bousculé de nombreux projets, en a annulé la majorité – dont notre édition 2020 – et reporté beaucoup d’autres. S’ajoute à cela aux Arts du Récit, une situation interne inédite, mais temporaire, en l’absence de direction depuis le mois de décembre dernier.

Pourtant, portés par un optimisme, une détermination et une volonté forte de se retrouver en mai prochain, nous avons fait le choix, l’équipe salariée comme le Conseil d’administration, de travailler à l’organisation d’un 34ème festival en présentiel, du 8 au 22 mai prochain, avec des séances ouvertes au public, même à jauge très réduite. Un choix ambitieux sans doute, mais réfléchi, résolu, avec une prise de risque assumée et fidèle aux valeurs de notre association.

Ce choix, nous le faisons aussi au regard de la situation du monde culturel dans son ensemble. La motivation et l’attente montrées par beaucoup de nos partenaires – salles de spectacle, musées, bibliothèques… – pour maintenir ou recréer ces instants avec le public, nous ont confortés dans cette envie, ce besoin même, de voir les spectacles prendre vie, les artistes occuper l’espace, et les yeux – et les oreilles – s’émouvoir de leur présence.

Pour les Arts du Récit, bâtir une programmation pour ce festival 2021, c’est aussi apporter notre soutien aux artistes, aux équipes techniques, aux prestataires, durement impactés par cette crise sanitaire, comme le sont bien sûr de très nombreux autres professionnels, dans la santé notamment.

Évidemment conscients des incertitudes sur l’évolution de la situation sanitaire dans les prochaines semaines, et soumis aux décisions gouvernementales quant à l’ouverture des lieux culturels, nous envisageons dès maintenant une alternative « à distance » si le contexte devait finalement nous résoudre à annuler les rendez-vous prévus. Par téléphone, ou en vidéo, les histoires continueront dans tous les cas de circuler, et la parole de se répandre, même physiquement loin les uns des autres.

En lien avec tous nos partenaires, nous nous laissons la quinzaine de jours à venir pour décider de l’orientation finale donnée au festival. Nous vous donnerons alors davantage d’informations sur la grille de programmation et les infos pratiques.

En attendant, nous tenions à vous présenter le visuel de cette édition, comme une invitation à embarquer pour de bon dans le monde fabuleux des histoires. Et à faire preuve, avec nous, d’espoir de jours meilleurs, pour les semaines à venir et bien au-delà.

L’équipe et le Conseil d’administration des Arts du Récit

Partagez l'actu du festival